• Les Tessons d'Andavar


        À ce jour, les fouilles du Sanatorium demeurent incomplètes. Les expéditions organisées dans la région depuis Osler (150 A.E.) n’ont pas révélé de cimetière aux abords de l’édifice, ni de fermes. Cependant, tout indique que les patients étaient traités avec beaucoup de soin et de considération. [...]

        Il semble clair que certains des patients y demeuraient actifs. Les vestiges trouvés sur le site d’Andavar témoignent de la qualité des soins qui y étaient prodigués. Des mesures étaient prises pour que les patients qui le pouvaient soient en mesure de continuer de pratiquer leur art. Le site contient les traces d’une petite forge, d’un atelier d’orfèvrerie et de joaillerie, de même que d’un espace jadis consacré à la préparation des pierres. Nous retrouvons également à Andavar la trace de ce qui semble avoir été un petit scriptorium-bibliothèque. Les convalescents semblent y avoir eu la possibilité de consulter des œuvres, de les copier, ou de travailler à les restaurer.

        - Athanasius Rill

  • Commentaires sur cette publication (0 commentaires)

  • Écrire un commentaire

Ajouté au panier

c