• Carthage

    Divinité associée : Aucune

    Capitale : Carthage

    Ennemis connus : Elphen

    Date de fondation : 1375 A.E.

    Dates associées : 1425 A.E., 1375 A.E., 950 A.E., 474 A.E., 248 A.E.

     

    Histoire

    L’histoire de Carthage est indissolublement liée à celle d’Elphen. La raison est que sur le plan ethnique, les habitants de ces deux nations forment un seul et même peuple : les mythiques elphes.

    La préhistoire de Carthage débuta sous le règne de l’Elpharin Kantillan en 1520 A.E. Ce tyran sanguinaire vivait alors dans l’oisiveté la plus crasse tout en s’enrichissant sur le dos de milliers de ses concitoyens, réduits en esclavage dans de sordides « fermes de production ». Après plusieurs décennies de mauvais traitements, un mouvement révolutionnaire appelé « Terre Promise » naquit dans ces fermes. Dirigés par Caranthus (qui était en fait un leader croupion sous les ordres de Sylvannia Oakfield), les insurgés aspiraient à la liberté tout en démettant Kantillan de ses fonctions.

    La rébellion dura jusqu’en 1425 A.E., se soldant par la prise d’Elphen et le renversement de Kantillan. Toutefois, le royaume elphique ne pourrait jamais plus être la « Terre Promise ». Souillée par le sang et les tragédies, elle était maudite et donc, Caranthus décida que lui et ses « Promis » devaient l’abandonner à jamais. Leur pénible exil subséquent les mena au sud où ils pénétrèrent dans un gouffre appelé les Ténèbres afin de quitter la brutalité du monde.

    Mais cette nouvelle vie ne se déroula pas sans heurts; les Ténèbres regorgeaient de dangers et les farouches nains de Dvarar, qui voyaient l’arrivée de ces exilés comme une menace, leur rendaient l’existence difficile. Après des décennies de violence et de précarité, les ex-esclaves elphiques s’endurcirent et se désensibilisèrent, à l’image de l’obscurité qui les entourait. C’est ainsi que naquit Carthage, nouvelle Cité elphique de l’ombre en 1375 A.E.

    En 950 A.E., le vénérable Caranthus voulut offrir un ultime cadeau aux braves l’ayant suivi dans son exil souterrain : le Grand Vecteur de la Terre (que les Elphes nomment Enclume de la Création). Le problème était que celui-ci se trouvait entre les mains des nains de Dvarar. Redoutant une conciliation impossible avec ces derniers, Caranthus leur déclara la guerre. Le conflit qui s’ensuivit, nommé la Guerre de l’Enclume, fut à l’image de la vie dans les Ténèbres : très violent. Cette dernière dura 47 longues années et coûta la vie à plusieurs milliers de Carthaginois et de Nains. Réalisant la futilité d’un affrontement que personne ne gagnerait, Caranthus tendit le rameau d’olivier au Roi des Nains, Görïg. À la suite d’une conférence menée en terrain neutre, les deux monarques déterminèrent que l’Enclume appartiendrait désormais conjointement aux deux nations qui s’en partageraient la garde. Après le rétablissement de la paix, le roi Caranthus abdiqua et se retira de la vie publique. Les siècles qui suivirent furent profitables aux Carthaginois qui développèrent leur commerce avec Éthos et connurent une hausse démographique importante (selon les standards elphiques, il va sans dire).

    Depuis 248 A.E., le royaume de Carthage, maintenant dirigé par Karanthas Carthagias et Marybeth d’Elphen (petite-fille de la célébrissime Rectrice de Windrose), s’est donné une nouvelle mission : sortir des Ténèbres et reprendre sa « place au soleil ». Nul ne sait où et quand cette sortie adviendra, mais on peut être sûr d’une chose : si les Carthaginois veulent s’emparer d’une terre sur le continent de l’Ouest, il y aura une guerre contre une ou plusieurs nations déjà établies…

  • Commentaires sur cette publication (0 commentaires)

  • Écrire un commentaire

Ajouté au panier

c