• Éthos

    Divinité associée : Léviathan et Angelus

    Capitale : Alexandria

    Ennemis connus : Fengothie, Hith

    Date de fondation : 3007 A.E. (Alexandria : 3643 A.E.)

    Dates associées : 3643 A.E., 3013 A.E., 3007 A.E., 3000 A.E., 1845 A.E., 1610 A.E., 1530 A.E., 1520 A.E., 1350 A.E., 1313 A.E., 933 A.E., 925 A.E., 844 A.E., 543 A.E., 482 A.E., 420 A.E., 375 A.E., 327 A.E., 310 A.E., 306 A.E., 300 A.E., 250 A.E., 187 A.E.

     

    Histoire 

    La nation éthosienne est l’une des plus anciennes et des plus respectées de la Pangée. Elle fut fondée par le Souverain Léviathan, selon ses principes (son éthos), il y a plus de trois millénaires.

    À l’origine Léviathan voulut, à l’instar de ses pairs Souverains, se doter d’adorateurs. Cependant, par sa nature profonde, il désirait également que ces derniers épousent une éthique personnelle irréprochable basée sur la fidélité, l’abnégation et la justice. Selon lui, son « peuple » devait aussi être en mesure de se défendre contre la barbarie et la cruauté ambiante. C’est pourquoi il inspira la création d’une caste de chevaliers courtois et altruistes : les Templiers d’Éthos (3007 A.E.)

    Ce nouvel outil de justice allait être testé dès 3000 A.E. lors de la Première Guerre Fractale, terrible conflit qui allait marquer le développement ultérieur d’Éthos. Tout d’abord parce que les templiers s’y révélèrent les seuls aptes à s’opposer aux visées du Souverain tyrannique, Achéron. Ce fait d’armes allait leur assurer une gloire et une reconnaissance durables. Ensuite, parce qu’à l’issue de cet affrontement pangéen, Léviathan se sacrifia afin de détruire l’hégémonie d’Achéron. Cette tragédie, les Éthosiens allaient la métamorphoser en volonté immuable de vivre selon les préceptes de leur Souverain disparu.

    Le chemin allait cependant être long avant de ramener la prospérité à Alexandria, cité chérie de Léviathan, détruite au cours de la dernière bataille. Toutefois, grâce aux inlassables efforts des templiers, ce fut chose faite à partir de 1845 A.E. En outre, la cité devint si prospère qu’on décida de faire migrer nombre de citoyens vers les terres fertiles de l’ouest. Ces villes-champignons, construites autour de châteaux forts, allaient être dirigées par des rois templiers, gardiens du respect des valeurs inspirées par Léviathan.

    Comme en témoignent les nombreux conflits qui l’opposèrent à la Fengothie, l’ascension de cette nation ne se fit pas sans heurts. En 1530 A.E., on organisa la Conférence de Swordbeck en vue de partager, entre les rois templiers et le tyran de Fengothie, les craintes entourant la mystérieuse armée Force Bleue. Mais au lieu d’aboutir en un traité de coopération et de non-agression, la conférence se conclut par une conflagration tuant plusieurs hauts dignitaires de part et d’autre, ainsi que par une nouvelle déclaration de guerre! Aujourd’hui, les historiens éthosiens savent que cet attentat terroriste fut l’œuvre d’IRIS, l’agence secrète de Force Bleue.

    Survint alors la Deuxième Guerre Fractale. À l’issue de cette dernière, on vit avec stupeur que les rois templiers s’étaient passablement éloignés des valeurs sur lesquelles reposait leur légitimité; la brutalisation vécue par tous lors des affrontements avec Force Bleue avait corrompu le rêve éthosien. En effet, le bel esprit instauré par l’Ordre Sacré des Templiers s’éroda, laissant place à des valeurs bien moins nobles. C’est ainsi qu’en 1350 A.E., Éthos connut sa première guerre civile. Les Hittites, au nord, allaient profiter de cette éclipse politique d’Éthos pour fonder leur Second Empire, sous le Grand Xystis Khan (1313 A.E.).

    Éthos allait ensuite s’enfoncer dans la complaisance jusqu’en 844 A.E. À cette date, les rois templiers, désirant sortir leur nation de sa torpeur et propager leur philosophie auprès des habitants du continent de l’Est, formèrent un nouvel ordre de chevalerie : l’Ordre Sacré des Croisés. Ces derniers avaient pour mission de répandre les préceptes de Léviathan et d’Angelus dans ces terres arides, et ce, armés d’acier et de leur foi. Les croisades, comme c’est souvent le cas lorsque l’on veut imposer un mode de pensée à une culture étrangère, furent vaines.

    En 543 A.E. se tint le Conseil des Sages d’Éthos au cours duquel 13 sages eurent pour mission d’actualiser le système politique éthosien. Cette initiative extraordinaire donna naissance à la république éthosienne, un modèle préservant les traditions des rois templiers tout en reconnaissant l’importance d’une participation active du peuple aux affaires de l’État. Cette accalmie politique ne devait cependant pas durer et, petit à petit, les rois templiers ont repris en main bien des pouvoirs dévolus initialement aux citoyens. Aujourd’hui, l’unique vestige de cette conférence est le système fédératif éthosien.

    Au cours des deux siècles qui suivirent, cette nation fut aux prises avec la menace malachite et eut bien des difficultés à se protéger de l’infiltration des disciples de la mystérieuse Ziggurat de Malshiv’ha. À ce problème nous pouvons ajouter celui, bien récurrent, des relations tendues (voire violentes) avec la Fengothie et Hith.

    De nos jours, la fédération éthosienne connaît à nouveau un âge d’or avec, à sa tête, le Grand Roi Aiden Mortimer. Les valeurs promues par Léviathan et Angelus sont à nouveau à l’ordre du jour.

  • Commentaires sur cette publication (0 commentaires)

  • Écrire un commentaire

Ajouté au panier

c