• Fengothie

    Divinité associée : Fenrir

    Ennemis connus : Asgard, Éthos, Nouvelle-Prusse

    Date de fondation : 1900 A.E. (Ulrakov : 3643 A.E.)

    Dates associées : 3643 A.E., 3539 A.E., 3000 A.E., 1900 A.E., 1825 A.E., 1610 A.E., 1530 A.E., 1520 A.E., 1350 A.E., 1251 A.E., 310 A.E., 306 A.E., 255 A.E.

     

    Histoire

    Le royaume de Fengothie fut fondé en 1900 A.E., selon la volonté du Dieu souverain Fenrir, lorsqu’il inspira le clan asgardien des Buveurs de Sang à quitter la Forêt Noire. Cette décision, mûrement réfléchie par le « Loup des Ténèbres », est à porter au compte des incessantes guerres intestines qui paralysaient Asgard et qui l’empêchaient de devenir la grande puissance qu’elle aurait dû être.

    Le clan des Buveurs de Sang abandonna la terre ancestrale pour s’installer dans les ruines d’Ulrakov, l’auguste capitale du Souverain déchu Falak. En guise de chef, Fenrir sélectionna l’un de ses nombreux descendants : Vladislav Sangorov, dit Le Sanguinaire. Il voulait ainsi marquer une certaine continuité dynastique tout en offrant un « cadeau » à sa propre lignée. En effet, pour marquer encore plus la supériorité des Sangorov devant la populace qu’ils étaient appelés à diriger, Fenrir offrit à Vladislav le Baiser Cuivré. Cela eut trois conséquences très importantes sur le futur du royaume. Premièrement, cela fit en sorte que le nouveau roi pourrait diriger le destin de la Fengothie pour les siècles à venir (assurant ainsi une continuité dans les affaires). Deuxièmement, le Baiser Cuivré devint rapidement l’ultime récompense pour « services rendus à l’État » avec pour effet qu’aujourd’hui, une partie imposante de la caste aristocratique est composée de vampyrs! Troisièmement, cela créa une césure entre les nobles et la populace, puisque celle-ci devint un « garde-manger » pour l’aristocratie.

    Mais revenons à la genèse de cette étrange nation. Les Buveurs de Sang dominèrent les « indigènes » qui occupaient alors Ulrakov. Rapidement, ces derniers furent confinés à un rôle subalterne de la société : des fermiers. Une noblesse fit son apparition, composée d’abord des membres du clan fondateur. Avec le temps, d’autres personnes exceptionnelles purent s’anoblir et rejoindre cette classe de privilégiés (sans pour autant recevoir le Baiser Cuivré, qui demeurait la chasse gardée des descendants purs d’Asgard). Parmi ces nouveaux nobles, il y avait les hauts officiers militaires collectivement appelés les Prussiarov Bleus. Afin de préserver titres et rangs, ceux-ci devaient payer « l’impôt du sang », tel que commandé par le Dieu souverain Fenrir et perçu, avec plaisir, par le tyran Vladislav Sangorov. Cet impôt obligeait les Prussiarov (de sang bleu « impur » aux yeux de la caste des aristocratiques vampyrs) à servir sur les champs de bataille.

    Les siècles qui suivirent furent marqués par d’incessantes guerres territoriales menées principalement contre Asgard et, surtout, Éthos. L’ascension de ce royaume connut toutefois un premier temps d’arrêt en 1575 A.E. lorsque les Prussiarov Bleus, désertèrent leur maître (le plusieurs fois centenaire Vladislav Le Sanguinaire). Ceux-ci étaient las des massacres commandés sans cesse par ce dernier. Ils partirent en exil, pourchassés par les forces du tyran fengothien. Coup du hasard (ou situation planifiée), les Bleus furent alors recrutés par le Général d’Azur, éminence grise derrière la mystérieuse armée Force Bleue. Plus jamais les Sangorov ne retrouvèrent d’aussi habiles stratèges.

    Comble de l’ironie, l’expertise militaire des Prussiarov manqua d’ailleurs cruellement à leur ancien maître lors de la Deuxième Guerre Fractale, menée par Force Bleue! Cette guerre marqua également le début d’une intense rivalité entre les Fengothiens et les Éthosiens, conséquence directe du fiasco que fut la Conférence de Swordbeck en 1530 A.E. Enfin, elle créa une scission définitive et une rivalité sans bornes avec les Prussiarov (devenus entre-temps les Prussiens) qui fondèrent leur propre nation voisine en 1420 A.E. Cette profonde division s’incarna lors de l’inauguration, en 1251 A.E., de la Grande Muraille. La séparation, autant physique que spirituelle, des deux nations était désormais pleinement assumée.

    Avec le temps, de nouveaux Sangorov montèrent sur le trône, mais ne changèrent en rien la politique familiale : la guerre resta omniprésente. En effet, cette nation fut présente lors de toutes les grandes guerres pangéennes. À cela, on peut également ajouter la dizaine de campagnes menées contre Éthos, Asgard et la Nouvelle-Prusse.

    Mais maintenir une politique aussi belliqueuse si longtemps comporte des risques. Ainsi, en 306 A.E., ce bastion de terribles créatures de la nuit tomba sous les coups d’un adversaire plus doué : l’Anunnaki Kortane Harker et sa terrible Citadelle de la Mort, Jugement.

    Encore une fois, la Fengothie se releva de cette défaite avec, comme toujours, un Sangorov à sa tête. Aujourd’hui, la situation demeure inchangée et l’armée fengothienne est de nouveau sur le sentier de la guerre…

  • Commentaires sur cette publication (0 commentaires)

  • Écrire un commentaire

Ajouté au panier

c