• Tallijiah

    Divinité associée : Aucune

    Capitale : Fallujah

    Ennemis connus : Tiamakon, Astherith

    Date de fondation : 1394 A.E.

    Dates associées : 1289 A.E., 844 A.E., 521 A.E., 187 A.E.

     

    Histoire

    De toutes les nations de l’Est, elle est la plus jeune, mais de loin la plus connectée avec le continent de l’Ouest. L’histoire de Tallijiah prend racine dans la cité de Sphyatan, au cœur du mythique Tiamakon.

    Depuis la nuit des temps, les adoratrices fanatiquement dévolues à Tiamat ont toujours été au sommet de la hiérarchie du Tiamakon. Cette société, dirigée exclusivement par les femmes (hormis l’Achéron) a toujours traité les mâles tiamites avec un profond mépris. Au mieux, les plus « heureux » d’entre eux sont des serviteurs soumis et dociles et les autres, des esclaves.

    Sans surprise, un tel déséquilibre ne pouvait que précipiter nombre de révoltes. Toutefois, une seule d’entre elles s’inscrivit dans l’histoire : en 1402 A.E. Les dévotes de Tiamat, réalisant le risque que représentait la perte de précieux adorateurs au profit des autres divinités pangéennes, décidèrent d’exécuter tous les rebelles. Un massacre s’ensuivit. Par miracle, quelques poignées de survivants profitèrent du carnage pour se diriger vers la Mer de la Nuit et ensuite, faire la traversée du Désert des Sables Brûlants. Après des années à errer et à survivre dans un environnement résolument hostile, ceux-ci s’établirent en les lieux actuels de la capitale, Fallujah.

    Dirigés par les familles Salah ad-Din et Al-Din, les nouveaux affranchis ne profitèrent pas longtemps de leur nouvelle vie. Un schisme interne survint lorsque la pressante question concernant l’absence totale de femmes fut évoquée. La famille Al-Din plaida pour un rapt de leurs anciennes tortionnaires tandis que les Salah ad-Din prônèrent une approche auprès des femmes du continent de l’Ouest. Al-Din et ses fidèles, en colère devant cette approche « molle » et fermement déterminés à se venger des femmes qui les avaient tant opprimés, abandonnèrent la capitale pour s’établir un peu plus au nord. C’est ainsi que fut fondée la cité d’Al-Din. De nature généralement pacifique, les Salah ad-Din abandonnèrent l’idée d’un conflit avec leurs compatriotes, mais une animosité sournoise demeura entre les deux principales familles. Une rivalité toujours bien présente.

    Tallijiah devint la troisième nation complètement laïque de la Pangée (après Elphen et Hith). En vertu de cette philosophie, elle tend à créer des candidats de choix pour la légendaire Académie, Windrose.

  • Commentaires sur cette publication (0 commentaires)

  • Écrire un commentaire

Ajouté au panier

c