• 3900 A.E. : Collision des Titans

    Le Souverain Achéron était heureux de ne compter aucune terre sous son autorité. Les serviles créatures de l’océan Rubicon n’avaient opposé aucune résistance à sa domination. Toutefois, sans adorateurs, la puissance d’Achéron stagnait. Les créatures sous son contrôle étaient dépourvues d’einaï, l’essence même de la vie. Pendant ce temps, la construction des Grandes Cités, érigées dans la sueur et le sang des adorateurs, offrait aux autres Souverains un testament de leur puissance.

    À bien y penser, Achéron était mécontent!

    La Souveraine de l’Est, Tiamat, s’affrontait dans de nombreux conflits avec son ambitieuse voisine, la Souveraine Scylla. Connaissant la situation fâcheuse dans laquelle Achéron était confiné, Tiamat souhaitait en tirer profit. Advenant la mort de Scylla, ses terres et ses adorateurs n’auraient-ils pas besoin d’un nouveau Souverain ?

    Stimulée par une telle opportunité, Tiamat invita Achéron dans son domaine, la Mer de la Nuit, et lui exposa son plan : si Scylla était assassinée, ses terres (et ses précieux adorateurs) devraient être asservies. Afin d’éviter la colère des autres Souverains, Tiamat accepterait volontiers de laisser Achéron régner sur les terres « abandonnées ». Elle lui offrit même de devenir sa conjointe, ce qui ferait d’eux le premier couple de Souverains de la Pangée. Forts d’un tel arrangement, nul ne pourrait contester leur hégémonie sur le continent de l’Est.

    Achéron, sans surprise, accepta.

    Un horrible duel s’ensuivit entre le couple maudit et Scylla. Le pouvoir des Souverains sur les Éléments du Monde de l’Énergeia, l’Air, l’Eau, le Feu et la Terre, n’avait encore jamais été déchaîné de la sorte.

    Le duel laissa la terre stérile… froide… morte. Et, tandis que le sol absorbait le sang de la Souveraine Scylla, un amour fleurit.

    Un amour sinistre et… incompréhensible.

    Né d’un désir de pouvoir et d’ambition.

    Scellé par le premier meurtre du Nouveau Monde.

    Consumé dans le sang.

  • Commentaires sur cette publication (0 commentaires)

  • Écrire un commentaire

Ajouté au panier

c