• 3537 A.E. : La Cité Maudite

    Pour le Souverain Simurgh, ce n’était qu’une question de temps avant que ne tombe la mystique forêt d’Elphen sous la botte de sa toute-puissante Cité, Simurghia. Ses hommes avaient depuis longtemps maîtrisé l’art de chevaucher les griffons, ces bêtes à corps de lion et à tête d’aigle. Ce talent unique leur avait d’ailleurs permis de récolter d’innombrables victoires, faisant de Simurgh l’un des plus puissants Souverains du continent de l’Ouest.

    Recevant une requête d’aide de Falak – qui préparait une terrible vengeance contre Fedor –, Simurgh y vit une superbe opportunité. Avant d’affronter Elphen, ses hommes profiteraient de l’excuse si généreusement offerte par Falak pour faire un « petit détour » vers la Grande Cité d’Alexandria, terre du Souverain Léviathan. La promesse de richesses infinies et de nouveaux adorateurs à asservir n’était que trop séduisante!

    Toutefois, aucune stratégie n’est parfaite et sous-estimer l’ambition des hommes est une erreur trop souvent répétée.

    Pendant une absence momentanée de Simurgh, ses cavaliers choisirent de se libérer de sa tyrannie!

    Le Voyageur Sombre, lors de sa visite, leur avait prodigué de si précieux conseils…

    Ces hommes décidèrent de fonder une nouvelle cité libre de toute influence souveraine : Kharnos. Toutefois, sans Souverain pour les guider, les cavaliers sombrèrent rapidement dans la débauche. Ils pillaient, violaient et buvaient sans cesse.

    Ce n’est que grâce à l’intervention de Léviathan que ces hommes « libres » échappèrent à la torpeur. Généreux, il respectait leur liberté, et leur offrit aide et assistance sans exiger d’eux qu’ils l’adorent. Ils acceptèrent avec joie!

    Grandement affaibli à la suite de la désertion d’une bonne partie de ses adorateurs, Simurgh n’était plus en mesure de faire sa glorieuse conquête. Défait et brisé, le Souverain retourna dans sa cité. Jadis un symbole de sa puissance, elle n’était plus qu’un refuge de femmes, d’enfants et de miséreux.

    La Cité Maudite.

  • Commentaires sur cette publication (0 commentaires)

  • Écrire un commentaire

Ajouté au panier

c