• Courant Fractal: immersion dans un univers médiéval fantastique

    par Philippe Lanoix-Meunier philippe.lanoix-meunier@tc.tc
    Publié dans le Courrier du Sud le 21 septembre 2016

    ©Photo: TC Media – Jean Laramée

    JEU. Un groupe d'amis de Longueuil peut se targuer d'avoir publié et commercialisé l'un des premiers jeux de rôle sur table francophone au Québec, Courant Fractal. Le Courrier du Sud s'est entretenu avec trois des principaux artisans du projet, Sébastien Pitre  — mieux connu sous nom de plume de Sébastien P. Langley  —, Guillaume Duguay et Jocelyn Brisebois.

    Jeu de rôle s'inscrivant dans le courant médiéval fantastique rappelant l'univers de la trilogie du Seigneur des anneaux ou de la série télévisée Le Trône de fer, Courant Fractal, ressemble à certains égards au célèbre jeu Donjons et Dragons, qui compte plusieurs millions d'adeptes à travers le monde.

    Le système de jeu s'apparente aux jeux de rôle traditionnels, avec des dés à faces multiples, des feuilles de personnages, des joueurs-personnages et un maître de jeu – un participant qui met en scène la partie et en gère le bon fonctionnement.

    «Beaucoup de travail»

    Maître d'œuvre et auteur principal de Courant Fractal, Sébastien P. Langley a démarré le projet il y a environ cinq ans. Amateur de longue date des jeux de rôle et de l'univers médiéval fantastique, il a eu l'ambitieuse idée de créer son propre univers et sa propre plateforme de jeu. De nombreux collaborateurs se sont joints à l'équipe, chacun apportant ses compétences diverses, dont Guillaume Duguay, Jocelyn Brisebois, David Riendeau, Nicolas Francoeur, CD, MD3M et Philippe Lalancette. Ensemble, ils ont formé les Productions Windrose.

    Si le projet était initialement un trip de joueurs, l'idée de commercialiser le jeu s'est rapidement imposée.

    «J'ai commencé à construire ce monde-là il y a plusieurs années, explique Sébastien P. Langley. Il doit y avoir une vingtaine d'années de travail là-dedans. Plusieurs collaborateurs se sont greffés au projet au fil des ans. On savait qu'on tenait quelque chose de bon et de potentiellement commercialisable. Mais ça n'a pas été simple. On a raffiné les détails pour en arriver à quelque chose de qualité professionnelle.»

    Un succès pour le Québec

    L'équipe a publié la première édition de Courant Fractal en juin 2014, un ouvrage comptant pas moins de 357 pages. Disponible en français uniquement, il est vendu en ligne ainsi que dans une dizaine de points de vente spécialisés au Québec. L'équipe de Productions Windrose a récemment signé une entente avec l'Association des libraires du Québec, ce qui lui apporte une visibilité accrue.

    Une édition à couverture rigide, lancée à l'occasion du Comiccon de Montréal en juillet 2015, a reçu un excellent accueil. L'équipe a également créé un forum et une page Facebook où les joueurs peuvent échanger entre eux.

    Les collaborateurs estiment avoir vendu à ce jour entre 300 et 400 éditions du jeu. Sa communauté se chiffre à environ un millier de joueurs, «un nombre très respectable pour un marché aussi petit que le Québec».

    «On s'est souvent faire dire que le marché québécois était beaucoup trop petit et que ça ne fonctionnerait jamais, confie Guillaume Duguay. Mais simplement avec le bouche-à-oreille, on a réussi à ''convertir'' plusieurs groupes de joueurs. On a aussi organisé des séances publiques dans certains de points de vente pour faire connaitre le jeu.»

    L'équipe est également présente au Comiccon de Montréal depuis deux ans. «Ce genre d'événement nous permet d'atteindre un public plus large et de nous faire connaître de beaucoup de monde, explique Jocelyn Brisebois. Malheureusement, à ce stade- ci, le Québec est un trop petit marché pour que ce soit lucratif. On veut maintenant s'attaquer au marché francophone européen. Tout ce qui touche au médiéval est populaire là-bas. Ça fait partie de leur histoire et de leur culture. Réussir à s'implanter en France serait la prochaine étape.»

    L'équipe souhaite également obtenir les fonds nécessaires afin de faire traduire son ouvrage en anglais par des professionnels et ainsi commencer à envisager de commercialiser le produit à l'échelle internationale.

    «Le but était de créer une plateforme destinée à créer une multitude de produits comme une série de romans, de bandes dessinées et de jeux vidéo, explique Sébastien P.Langley. C'est un développement à long terme, ça se fait morceau par morceau. Si on ne peut pas parler d'un immense succès commercial en ce moment, je crois néanmoins qu'on a réussi à prouver qu'un produit de la sorte peut être populaire ici.»

    L’univers de Courant Fractal

    L'univers de Courant Fractal emprunte des éléments à l'imaginaire médiéval fantastique ainsi qu'à plusieurs autres sources. On y retrouve des elfes, diverses créatures fantastiques et de la magie, mais le jeu possède son monde bien distinct.

    Selon ses créateurs, «c'est la richesse des détails, notamment dans la description du monde et de la trame historique, qui fait la force du jeu».

    «Nous avons réussi à créer une trame historique très élaborée, qui s'étale sur 3000 ans, explique le directeur créatif du projet, Sébastien P. Langley. Le but était de créer un produit immersif au maximum, l'univers le plus réaliste et complet possible.»

    Selon le directeur des opérations de Productions Windrose, Guillaume Duguay, «Courant Fractal s'adresse aux joueurs qui souhaitent expérimenter autre chose dans le jeu de rôle. Ce n'est pas que le jeu soit particulièrement compliqué, mais il plait avant tout aux personnes qui sont familières avec ce type de jeu.»

     

    Lien vers l'édition complète :

    http://www.lamediatheque.tc/wp-content/uploads/html/CD_20160921/index.html#p=1

Ajouté au panier

c